Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

 

Reconversion

Sous-station électrique Auteuil – Paris

Détails:

  • Rue: 2 bis rue Michel-Ange
  • Code Postal: 75016
  • Ville: Paris
  • Département: 75 - Paris
  • Région: Ile-de-France
  • Pays: France
  • Fonction d'origine: Sous-station électrique
  • Date d'origine: 1912
  • Utilisation actuelle 1: Logements
  • Date de reconversion: 1997
  • Personnes et institutions associées au passé industriel: Paul Friesé (architecte)
  • Porteur du projet de reconversion: Logis-Transport ; Sae-Immobilier
  • Protection: Inscrit MH le 7 avril 1992
  • Code INSEE: 75116

Envoyer par mail

favoriteLoadingAjouter aux favoris
Fiche édité par : le 13 juin 2012

Description du passé industriel

Les sous-stations ont été construites au début du siècle afin d'alimenter en électricité les lignes de métro. Les transformateurs employés à cette tâche emplissaient un volume conséquent. Sous-station de transformation réalisée par l'architecte Paul Friesé en 1912 pour la Compagnie générale du Métropolitain de Paris. La dernière d'une série de sous-stations construites à Paris pour les besoins du métro ou pour la Compagnie Parisienne de Distribution d'Électricité, la sous-station Auteuil, avec sa façade vitrée à pans de fer enchâssée dans une structure en maçonnerie de brique silico-calcaire, est l'une des mieux préservées de cette série, en dehors de la sous-station Voltaire.

Notice Mérimée

PA00086716

Sources et documentation

SIMON Philippe, Architectures, Réhabilitations et reconversions à Paris, Paris, Éditions du Pavillon de l'Arsenal, 1997, p. 38-39

http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/mersri_fr

Description:

Aujourd’hui, pour produire la même énergie, les machines n’occupent plus qu’une place réduite de plus de deux tiers. Il était alors possible d’utiliser ces espaces pour d’autres usages. Ces constructions étant en rupture dans l’alignement des voies parisiennes, une solution a été adoptée : la surélévation. Des petits immeubles de logements vont se poser sur les toits des sous-stations. Les architectes, confrontés à une dualité entre un bâtiment industriel et un immeuble de logements, ont alors cherché à obtenir une continuité visuelle et la recherche d’une discrétion ou l’affirmation de l’objet autonome posé sur un socle.

Numéro d'identification de la fiche : N/A

1432 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


no-image
 

Reconversion

Moulin à marée de Poulafret – Paimpol

Désaffecté, il est actuellement occupé par le centre nautique du Trieux. Des éléments de vannage pour l'alimentation en eau du moulin subsistent au sud est du s...

13 juin 2012

1314 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Sous-station électrique La Motte-Picquet – Paris

Aujourd'hui, pour produire la même énergie, les machines n'occupent plus qu'une place réduite de plus de deux tiers. Il était alors possible d'utiliser ces espa...

13 juin 2012

1349 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Usine hydroélectrique dite de la  »grande eau » – Bourganeuf

Le musée propose de découvrir un événement important de l'industrialisation de la France à la fin du XIXème siècle et d'entrer dans l'histoire toute récente de ...

13 juin 2012

1300 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Pour en savoir plus sur cette fiche, signaler une erreur, proposer des images ou collaborer à sa rédaction contactez le contributeur via le formulaire ci-dessous.