Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

 

Reconversion

Orfévrerie Christofle – Saint-Denis

Détails:

  • Rue: 112 rue Ambroise Croizat
  • Code Postal: 93200
  • Ville: Saint-Denis
  • Département: 93 - Seine-Saint-Denis
  • Région: Ile-de-France
  • Pays: France
  • Fonction d'origine: Usine de petite métallurgie
  • Date d'origine: 1876
  • Utilisation actuelle 1: Logements
  • Date de reconversion: 2008
  • Personnes et institutions associées au passé industriel: Charles Christofle (industriel)
  • Protection: Inscrit MH le 3 mai 2007
  • Code INSEE: 93066

Envoyer par mail

favoriteLoadingAjouter aux favoris
Fiche édité par : le 13 juin 2012

Description du passé industriel

L'usine de Saint-Denis a été établie en 1875 à la suite de la hausse exagérée du nickel et de la découverte des minerais calédoniens. La création de l'usine est destinée spécialement à la métallurgie du nickel et à la fabrication mécanique de couverts. L'usine, située entre le canal et la voie ferrée, constitue un exemple particulièrement intéressant, son activité d'origine ayant été conservée intacte. Comme l’atteste le Grand prix obtenu à l’Exposition Universelle de 1878, l’innovation est un des leviers de réussite de cette usine. Seule au monde à raffiner le nickel par voie chimique, elle propulse l’entreprise en tête de ce secteur. Grâce à ce procédé, elle parvient à vendre du nickel et du maillechort à des prix deux fois inférieurs à ceux du marché cinq ans auparavant. Pour la production des couverts, Christofle installe également une unité performante et de grande capacité. En 1884, l’usine fournit 300 douzaines de couverts par jour. Disposant d’espaces suffisants, le site de Saint-Denis accueille vers 1885 la petite et la grosse orfèvrerie, constituant un ensemble complet où 500 ouvriers s’affairent à la fabrication des pièces d’orfèvrerie. Les surfaces libérées par l’arrêt de l’activité « nickel », ajoutées aux discordes familiales, amènent Christofle à centraliser progressivement tous ses ateliers à Saint-Denis. Regroupant dès lors plus de 1500 ouvriers, l’usine offre une conjugaison unique de cultures, celles de l’orfèvre et du «métallo». Malgré des perfectionnements, cette branche est délocalisée en Normandie au début des années 1970 alors que la grosse orfèvrerie et le travail sur métal précieux ont été maintenus sur place.

Notice Mérimée

PA93000026

Commentaires

Cet exemple témoigne de la difficulté de mettre en place une opération de reconversion privilégiant l'aspect patrimonial et historique d'un site industriel.

Sources et documentation

http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/mersri_fr

Brochure Patrimoine en Seine-Saint-Denis, 2008, Conseil général de la Seine-Saint-Denis

Revue L'Archéologie Industrielle en France, n°56, juin 2010, p. 31

Description:

Dans les années 1990, parallèlement au départ des activités du site, l’entreprise initie une démarche de patrimonialisation pour mettre en valeur son usine historique. Après l’ouverture au public de son musée et de son Centre de documentation consacré aux arts de la table (bibliothèque, fonds d’archives, iconothèque…), Christofle propose un projet de valorisation des savoir-faire. Soutenu par les pouvoirs locaux, ce projet qui garantissait le maintien à Saint-Denis d’une part de l’activité de l’orfèvre assurant la préservation de l’usine, échoue en 2002. Le musée Bouilhet-Christofle, créé en 1966, présentait depuis 2002 pas moins de 2 000 objets remarquables sur 450 m² au coeur du site industriel historique. Quatre ans plus tard, l’entreprise annonce le transfert des derniers artisans dionysiens sur les sites parisien et normand ainsi que la vente de l’usine. Christofle a récemment quitté les lieux et vendu le site à une agence de gestion immobilière qui restaure les édifices en vue de nouvelles activités.

Numéro d'identification de la fiche : N/A

1258 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Dans la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image
 

Reconversion

Forges d’Aube – Aube

Acquise par la commune en 1980, elle abrite le musée de la Grosse Forge d'Aube depuis 1992. La Grosse Forge possède une exposition de maquettes retraçant l’évol...

13 juin 2012

1415 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Café multimédia – Paris

Transformation en café multimédia par Kirsten Siepmann en 1996 pour un maître d'ouvrage privé. Poteaux, poutres, surfaces vierges et de la lumière naturelle : l...

13 juin 2012

1375 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Usine d’aiguilles de Mérouvel – L’Aigle

Les ateliers ont été en partie transformés en logements.

13 juin 2012

1162 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Pour en savoir plus sur cette fiche, signaler une erreur, proposer des images ou collaborer à sa rédaction contactez le contributeur via le formulaire ci-dessous.