Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

 

Reconversion

Moulin du Bazacle – Toulouse

Détails:

  • Rue: 37 rue des Amidonniers
  • Code Postal: 31000
  • Ville: Toulouse
  • Département: 31 - Haute-Garonne
  • Région: Midi-Pyrénées
  • Pays: France
  • Fonction d'origine: Filature
  • Date d'origine: 1745
  • Utilisation actuelle 1: Église
  • Date de reconversion: 1995
  • Personnes et institutions associées au passé industriel: François Plohais (maître d'ouvrage)
  • Porteur du projet de reconversion: Évêché de Toulouse et paroisse Saint-Paul
  • Protection: Classé MH le 6 février 1991
  • Code INSEE: 31155

Envoyer par mail

favoriteLoadingAjouter aux favoris
Fiche édité par : le 13 juin 2012

Description du passé industriel

Rétablie en 1798 sur les bases d'un moulin à papier victime d'une crue en 1790, l'ancienne filature hydraulique de coton de François Plohais fut équipée d'une grande roue à aubes. L'ensemble fut acquis en 1833 par Edmond de Planet qui y installa des machines anglaises. Après un développement qu'interrompit un incendie en 1854, l'usine, dont les terrains avait été concédés gratuitement par la ville, fut mise à la disposition d'utilisateurs variés : manufacture de bleu de pastel, dite Indigoterie impériale, fabrique de blanchiment de toiles, fonderie et teinturerie. En 1872, de Planet produisait des machines agricoles, à côté d'une fabrique de produits de gluten et d'amidon et d'un atelier de construction de machines à vapeur et de fonderie. De 1891 à 1922, des fabricants de pâtes alimentaires, Péchégut et Myquel, occupèrent l'édifice, finalement donné aux soeurs des Missions Etrangères, avant de dépendre d'une paroisse. Le bâtiment qui subsiste correspond à celui du XVIIIe siècle, comme en témoignent la forme des portes et des fenêtres ou le large avant-toit. La distribution intérieure a été modifiée et le niveau surélevé.

Notice Mérimée

PA00094684

Sources et documentation

ROUILLARD Dominique, Architectures contemporaines et monuments historiques, guide des réalisations en France depuis 1980, Paris, Le Moniteur, 2006, p. 287

http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr

Description:

Propriété du diocèse de Toulouse, classé en 1991, il abrite désormais une église réhabilitée. Ce projet nécessitait de rendre lisible dans le quartier la fonction de culte de l’édifice et de qualifier l’intérieur en lui donnant une dimension sacrée. Une grande croix en cuivre et acier rouillé a été réalisée sur la façade. Des gradins en béton désactivé, composés d’agrégats aux couleurs changeantes, sont l’oeuvre de Nikoforos Kouvaras. À l’intérieur, les fenêtres ont été traitées comme des vitraux en verre sablé où alternent le bleu et le jaune.

Numéro d'identification de la fiche : N/A

1235 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Dans la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image
 

Reconversion

Manufacture des Flandres – Roubaix

En 1992, l’entreprise familiale est rachetée par le groupe belge Flemish Tapestries, spécialisé en tapisseries murales, coussins, sac à main, etc. Soucieux de p...

13 juin 2012

1128 vues au total, 1 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Usine Dégremont – Méru

Depuis une dizaine d'années, le site a été racheté par la mairie et un musée consacré à la tabletterie a ouvert au printemps 1999. Des chaînes de fabrication on...

13 juin 2012

1349 vues au total, 1 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Usine de chaussures Saint-Supéry – Langon

L'activité a cessé depuis 1970 et les ateliers de fabrication ont été restaurés et aménagés en immeuble de logements.

13 juin 2012

1194 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Pour en savoir plus sur cette fiche, signaler une erreur, proposer des images ou collaborer à sa rédaction contactez le contributeur via le formulaire ci-dessous.