Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

 

Reconversion

Manufacture d’armes – Saint-Etienne

Détails:

  • Rue: 18 rue Bergson
  • Code Postal: 42000
  • Ville: Saint-Etienne
  • Département: 42 - Loire
  • Région: Rhône-Alpes
  • Pays: France
  • Fonction d'origine: Usine d'armes
  • Date d'origine: 1863
  • Utilisation actuelle 1: Centre culturel
  • Utilisation actuelle 2: École d'art
  • Utilisation actuelle 3: Musée
  • Date de reconversion: 2009
  • Surface: 17 250 m²
  • Porteur du projet de reconversion: L'Établissement Public de Coopération Culturelle ; Ville de Saint-Étienne, Saint-Étienne Métropole ; Région Rhône-Alpes ; Ministère de la Culture et de la Communication
  • Coût de la reconversion: 31,5 millions d'euros HT
  • Protection: Inscrit MH le 20 mars 2006
  • Code INSEE: 42218

Envoyer par mail

favoriteLoadingAjouter aux favoris
Fiche édité par : le 13 juin 2012

Description du passé industriel

Construite de 1863 à 1868, la manufacture impériale se compose de bâtiments rassemblant les différentes fonctions de production, d'administration et d'habitat, ordonnancés par une composition axiale. À l'ouest, la cour d'honneur est flanquée par les bâtiments d'administration et les pavillons de logement directoriaux précédés de jardins suspendus. Au centre, la grande usine en double H abrite quatre ateliers et la salle des machines. Le style éclectique Louis XIII, Napoléon III ou néo-classique voisine avec la modernité de structures de fer et de fonte. Dans les années 1890, l’usine comptait plus de 10 000 ouvriers et près de 9 000 machines, ce qui permettait de produire plus de 1 600 fusils par jour, ainsi que des revolvers, des carabines, des mousquetons, des épées et autres sabres-baïonnettes. En 1894, la Manufacture devient un établissement d'État dirigé par le ministère de la guerre. En 1989, GIAT industries reprend les rênes de la manufacture. Dès lors la baisse permanente des commandes entraîna une diminution des effectifs passant de plus de 11 000 en 1940 à 2200 en 1981. En 2001, la Manufacture d'armes de Saint-Étienne a fermé définitivement ses portes.

Notice Mérimée

PA42000025

Description:

Après un peu plus de trois ans de travaux, une partie du site de l’ancienne manufacture d’armes de Saint-Étienne reprend vie avec l’ouverture de la Cité du design et l’installation de l’École supérieure d’art et design de Saint-Étienne (ESADSE) avec ses 350 élèves. Lieu d’enseignement supérieur, de recherche et d’expérimentation, de colloques et d’expositions, la Cité du design est ouverte à tous les publics. Trois bâtiments réhabilités cohabitent avec deux réalisations contemporaines, dont la Platine qui accueille notamment un auditorium, deux salles d’exposition (1 200 m² et 800 m²), une médiathèque, une boutique, un bureau des designers. La Tour observatoire complète cet ensemble et s’élève à 32 mètres pour offrir un panorama à 360° sur la ville et ses collines.

Numéro d'identification de la fiche : N/A

1261 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Dans la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image
 

Reconversion

Usine Blin et Blin – Elbeuf

La société dépose son bilan en janvier 1975. L'usine ferme en 1976. En 1978, le cabinet des architectes Bernard Reichen et Philippe Robert est chargé par la mun...

13 juin 2012

1265 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Halle Tony Garnier – Lyon

La halle a été réhabilitée par les architectes Philippe Robert et Bernard Reichen en 1987. Elle accueille aujourd'hui de grands événements économiques ou cultur...

13 juin 2012

1417 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Minoterie – Nort

Aujourd’hui aux mains d’un propriétaire privé, la minoterie est toutefois au centre des préoccupations des habitants de la commune : la mairie réfléchit à un pr...

13 juin 2012

1183 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Pour en savoir plus sur cette fiche, signaler une erreur, proposer des images ou collaborer à sa rédaction contactez le contributeur via le formulaire ci-dessous.