Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

 

Reconversion

La  »laiterie industrielle » – Ivry-sur-Seine

Détails:

  • Rue: 103 rue Molière
  • Code Postal: 94200
  • Ville: Ivry-sur-Seine
  • Département: 94 - Val-de-Marne
  • Région: Ile-de-France
  • Pays: France
  • Fonction d'origine: Laiterie industrielle
  • Date d'origine: 1953
  • Utilisation actuelle 1: Ateliers d'artistes
  • Utilisation actuelle 2: Logements
  • Date de reconversion: 2001
  • Surface: 9 800 m²
  • Personnes et institutions associées au passé industriel: Paul Hindre (architecte)
  • Porteur du projet de reconversion: Pierre Bertheau ; SCI Quai Est
  • Coût de la reconversion: 40 MF HT
  • Protection: Édifice non protégé
  • Code INSEE: 94041

Envoyer par mail

favoriteLoadingAjouter aux favoris
Fiche édité par : le 13 juin 2012

Description du passé industriel

Laiterie industrielle construite entre 1953 et 1956 selon les plans de l'architecte Paul Hindre et qui a subi une modification des percements en 1956. Les ateliers ne sont que des ateliers de conditionnement.

Notice Mérimée

IA00123540

Commentaires

La laiterie attire beaucoup de visiteurs français et étrangers, architectes mais aussi des personnes du domaine patrimonial. La raison ne tient pas tant à son architecture qu'à sa mise en œuvre et à son programme encore exceptionnel dans le domaine patrimonial puisqu'il s'agit d'une initiative privée destinée à des particuliers.

Sources et documentation

http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr http://www.xyarchitecture.com/

Revue Architecture Intérieure Créé, Re-génération, du patrimoine à l'objet, n°301, Paris, Édition de la Presse, p. 52-56

Description:

Les bâtiments ont été transformés en ateliers d’artistes. Pierre Bertheau découvre d’immenses locaux abandonnés et décide alors de les transformer en ateliers d’artistes. Il fait la connaissance d’Yves Bour et Xavier Esselinck et les charge de la réhabilitation. Les trois hommes partagent cette même démarche militante qui tend à favoriser la qualité de vie et l’intérêt des futurs habitants au détriment de la rentabilité de l’opération. L’aventure commence par un montage financier dans l’esprit de coopérative qui fonctionne sur la convivialité et la création d’une ZIC (zone d’intérêt artistique). Les futurs habitants sont contactés par le bouche-à-oreille et impliqués par le versement d’une modique somme d’argent. Ils devront ensuite s’acquitter de paiements mensuels sans nécessité de contributions bancaires. Face à la problématique d’un bâtiment ancien dont l’usage se voit modifié, ils en recherchent les constantes qui permettront de suivre le fil de l’histoire. Mais la structure métallique n’étant pas assez résistante, il a fallu faire du neuf et la grande halle a été démolie. Il n’en reste que les poutres en treillis et leurs mécaniques qui servent de passerelles et de garde corps dans l’espace extérieur, à ciel ouvert. Les nouveaux bâtiments en béton dont le profil des façades reprend la coupe longitudinale de l’ancienne halle, sont implantés selon les axes disponibles.

Numéro d'identification de la fiche : N/A

1219 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Dans la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image
 

Reconversion

Brasserie – Joinville

L'usine a été rachetée par la municipalité de Joinville qui y a aménagé des salles de réunion.

13 juin 2012

1456 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Chocolaterie Poulain – Blois

Durant la décennie 1990, l’aménagement et l’équipement des îlots opérationnels de la ZAC situés dans la continuité de la gare, ont principalement porté sur la r...

13 juin 2012

1405 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Usine Révillon – Lyon

Réutilisée aujourd'hui par la société Cofathec, qui a été rachetée par ses salariés en 1990, puis par GDF-Paribas-Agip en 1993, avant d'intégrer Cofathec servic...

13 juin 2012

1271 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Pour en savoir plus sur cette fiche, signaler une erreur, proposer des images ou collaborer à sa rédaction contactez le contributeur via le formulaire ci-dessous.