Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

 

Reconversion

Conservatoire du machinisme et des pratiques agricoles – Mainvillers

Détails:

  • Rue: 1 rue de la République
  • Code Postal: 28300
  • Ville: Mainvilliers
  • Département: 28 - Eure-et-Loir
  • Région: Centre
  • Pays: France
  • Fonction d'origine: Remise ferroviaire
  • Date d'origine: 1900
  • Utilisation actuelle 1: Musée
  • Utilisation actuelle 2: Centre de culture scientifique et technique
  • Date de reconversion: 1989
  • Surface: 3 000 m²
  • Porteur du projet de reconversion: SEM du Conservatoire du machinisme et des pratiques agricoles d'Eure-et-Loir ; Conseil général d'Eure-et-Loir
  • Coût de la reconversion: 8,8 MF, valeur de 1987
  • Protection: Édifice non protégé
  • Code INSEE: 28229

Envoyer par mail

favoriteLoadingAjouter aux favoris
Fiche édité par : le 13 juin 2012

Description du passé industriel

Pour l’implantation du Compa, le Conseil général d’Eure-et-Loir acquiert l’ancienne rotonde de réparation des locomotives à vapeur, datant de 1900. Un lieu emprunt d’histoire, symbole de l’industrialisation et du progrès, dont l’architecture insolite permet de faire cohabiter thématiques rurales et urbaines. La réhabilitation de la rotonde, 18 mois durant, permet de redonner vie à ce édifice.

Sources et documentation

PÉLISSIER Alain, Robert et Reichen, architectures contextuelles, Paris, Le Moniteur, 1993, p. 111

http://www.lecompa.fr/

Description:

En 1977, le SEDIMA (Syndicat National des Entreprises de Service et de Distribution du Machinisme Agricole) lance l’idée d’un musée national du machinisme agricole. Sauver et montrer les machines et les outils d’une société rurale en pleine mutation, telles sont les motivations du projet. Commence dès lors une collecte de matériels et machines agricoles datant de la révolution agricole de 1860 à 1950. Entre 1977 et 1980, antenne 2 s’associe à l’opération et organise la collecte, en France, des vieilles machines. Une exposition sur le plateau Beaubourg à Paris sensibilise la population au projet. Un appel national à collecte est lancé, relayé par les concessionnaires où peuvent être déposés prêts, dons ou legs de particuliers ou d’entreprises. En 1981, Un appel à candidatures est lancé pour choisir l’implantation du futur musée. Deux villes sont pressenties pour prendre en charge cette nouvelle institution : Niort et Chartres. Niort recevra les Ruralies consacrées à la polyculture et à l’élevage. Chartres accueillera le Conservatoire national du machinisme et des pratiques agricoles qui parlera de la grande culture céréalière et de la mécanisation de l’agriculture. Pour soutenir cet engagement, une association se crée. La collecte de machines agricoles, lancée en 1979, est un succès. Une participation active du monde agricole permet d’avoir plus de 200 machines provenant de toute la France. Le Compa mène ses premières actions hors les murs. L’exposition itinérante « Histoire de labours et de laboureurs » est un succès et préfigure les futures expositions du musée. La SEM du Conservatoire du Machinisme et des Pratiques Agricoles (COMPA) se constitue. Le Conseil général d’Eure-et-Loir en devient l’un des principaux investisseurs. Au total, 15 actionnaires participent activement au bon fonctionnement de la SEM.

Numéro d'identification de la fiche : N/A

1489 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Dans la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image
 

Reconversion

Les Greniers d’Abondance – Lyon

Le concours pour sa conversion est lancé en 1987 avec un programme de bureaux pour la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles) couplés avec les studi...

13 juin 2012

1350 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Musée portuaire – Dunkerque

L’entrepôt des tabacs a été construit en 1869, il servait au stockage des tabacs produits dans le Nord Pas-de-Calais ou provenant d’Algérie. Ses murs épais prés...

13 juin 2012

1218 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Siège social Albin Michel – Paris

L'endroit a gardé sa configuration jusqu'en 1985, quand la mode entraîna la direction d'Albin Michel à engager des travaux de restructuration. Jean-Michel Wilmo...

13 juin 2012

1305 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Pour en savoir plus sur cette fiche, signaler une erreur, proposer des images ou collaborer à sa rédaction contactez le contributeur via le formulaire ci-dessous.